Interview : Loli Artésia

Loli Artésia 01Bonjour à tous,

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’interviewer Loli Artésia qui est l’auteure de « Elle s’appelait Micha ».

Commençons cette interview !

 

 

Bonjour Loli, je te remercie d’avoir accepté mon interview. Pour commencer, peux-tu te présenter à nous ?

Bonjour Morgane, et merci à toi ! Je suis auteur indépendant depuis 2016, j’ai publié à ce jour deux romans, un recueil de nouvelles noires et quatre recueils de poésie, dont « Elle s’appelait Micha ». Je suis aussi la co-fondatrice de l’association Les Plumes Indépendantes, créée en 2017 pour valoriser l’autoédition, et dans ce cadre j’organise chaque année avec l’auteur Erika Boyer (présidente de l’association) le Salon des Plumes Indépendantes à Captieux, qui accueille des auteurs de tout horizon. J’ai quelques autres activités : correctrice, rédactrice, chroniqueuse, calligraphe à mes heures perdues… Bref, je ne m’ennuie jamais !

Merci pour ta présentation ! « Elle s’appelait Micha » est un livre sur ta vie. J’imagine que cela a été dur pour toi de l’écrire, non ?

Moins qu’on pourrait le penser. C’est un livre cathartique, il y avait pour moi une nécessité à l’écrire. Honnêtement, je n’y ai pas réfléchi. Je ne me suis pas dit « tiens, et si j’écrivais un livre sur mon histoire ». Ce recueil est plutôt un assemblage de pensées que j’ai eues pendant des mois et que j’ai eu besoin de coucher sur papier.

À quel public adresses-tu tes romans ?

A tous ceux qui auront la curiosité de les lire ! Je n’écris pas pour un public, c’est le lecteur qui me choisit et non l’inverse. Mon lectorat est assez éclectique et c’est très bien ainsi. Eventuellement, je dirais que mes romans ne sont pas forcément adaptés à un public jeune, car ils abordent des sujets et des réflexions qui viennent à mon sens davantage avec la maturité. Toutefois, cela dépend de la maturité et de la sensibilité de chacun, il n’y a pas de règle.

Si tu devais nous conseiller un seul de tes romans, lequel prendrais-tu et pourquoi ?

Difficile à dire, et même impossible ! Tous mes livres sont représentatifs de mon style d’écriture. Micha a jusque-là été unanimement aimé, y compris par ceux qui sont réticents à la poésie. Aussi je conseillerais peut-être celui-ci. Mais je n’écris pas que de la poésie, et je peux conseiller tout autant Trop Peu, Un chat à la fenêtre et Les indignes. Bref, c’est fonction de chaque lecteur et de ce qu’il a envie de lire !

Comme tu n’as pas écrit ton livre d’une traite, comment occupes-tu ton temps libre quand tu n’écris pas ?

Mes nombreuses activités littéraires font que j’ai peu de temps libre. Quand je parviens à en prendre, j’aime bien bricoler (je retape ma maison, j’adore cela), voyager, me promener, nager (je ne suis pas une grande nageuse mais je me sens merveilleusement bien dans l’eau), boire un café en terrasse, jouer au tarot avec des amis, faire des listes (une vraie manie), prendre du temps pour mes chats et mes chiens, jouer aux jeux vidéos, etc.

J’ai aussi longtemps pratiqué le tir à l’arc, et j’aimerais me mettre au sport à l’avenir.

Le plus important pour moi, c’est apprendre. Tout le temps, toute ma vie, découvrir de nouvelles choses, de nouveaux lieux, de nouvelles personnes.

Est-ce que tu aimes lire ? Quelle a été ta dernière lecture ?

J’aime lire, bien sûr. Dernièrement, j’ai lu In Life, d’Antoine Delouhans, un court premier opus de science-fiction que j’ai beaucoup apprécié.

Quand tu as présenté ton livre (même tes romans) au grand public, comment s’est passée la rencontre avec tes lecteurs ?

Elle a été très bonne. Concernant Micha, je craignais que ma poésie soit détournée au profit d’un message politique. L’IVG est un sujet encore trop controversé. Mais le recueil a été reçu par les lecteurs comme je le souhaitais, et a touché autant mon lectorat masculin que féminin, ce qui m’a fait très plaisir. Globalement, j’ai la chance d’avoir des lecteurs fidèles et curieux. Chacun interprète à sa manière mes écrits. J’aime discuter avec mes lecteurs, car ils ont souvent une perception très différente de la mienne de mes livres.

Es-tu présente sur les réseaux sociaux ?

Je suis présente sur Facebook, Twitter et Instagram.

Des projets d’écriture pour l’avenir ?

Mon dernier recueil de poésie, Les nuits clandestines, est sorti le 31 octobre dernier. C’est un recueil court qui relate poétiquement une histoire d’amour nocturne.

Actuellement, je suis essentiellement sur un roman policier, Passé un certain âge.

L’interview touche à sa fin. Avant de se quitter, as-tu un mot à ajouter ?

Merci pour cette interview et merci à mes lecteurs qui me donnent chaque jour envie de poursuivre l’aventure avec eux !

En raison de ma grossesse, je me fais rare depuis quelques mois. Mais, c’est prévu, je reviendrai prochainement avec de nombreux projets littéraires ! La métamorphose est en cours…

Merci Loli de m’avoir accordé cette interview. À très vite !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s